On plonge ?

En ce moment en résidence

Non classé

En juillet, de nombreuses équipes artistiques ont posé leurs valises au Domaine de Tizé :

  • Du 5 au 10 juillet, la compagnie Mange ! – Les goûter mortels
    « À l’image des « cafés-philos » ou des « cafés mortels », « Les Goûters mortels » vont permettre d’accéder à une connaissance tout en proposant un temps d’échange et de débat. Ils permettront d’aborder des questions sérieuses mais les traiteront de manière absurde et théâtrale. »
  • Du 8 au 12 juillet, Guillaume Chosson et Adrien Chosson – Le Mythe de la virilité
    « Le Mythe de la Virilité est une pièce instrumentale pour deux violoncelles. Elle passe de l’épure à l’épique, elle navigue entre le dur et le doux. Elle est une expression sonore de la place du masculin de notre époque, chahuté par les vents violents et contradictoires des injonctions viriles permanentes. Le Mythe de la Virilité a été composé par Guillaume Chosson après la lecture du livre du même nom écrit par la philosophe Olivia Gazalé. »
  • Du 12 au 16 Juillet, Betty Tchomanga – Wildfire
    « Wildfire » est projet de la chorégraphe et danseuse brestoise Betty Tchomanga de la compagnie Lola Gatt, dans le cadre de la coopération Itinéraire d’artiste(s) 2021. « Wildfire » est un projet qui mêle les recherches de Betty Tchomanga sur le mythe de Mami Wata, et la métaphore du navire négrier « Wildfire » tissée par Malcolm Ferdinand dans « Une écologie décoloniale ».
    Betty propose un atelier de danse pour enfant leu jeudi 15 juillet à 15h.
  • Du 23 au 31 juillet, Hélène Leflaive – Mange-moi !
    Diététicienne et cuisinière, Hélène Leflaive est également écrivaine. Elle sera en résidence au Domaine de Tizé pour son travail d’écriture autour de la relation à la nourriture, du rapport que nous entretenons à l’alimentation à travers des nouvelles et courts textes qui prendront des formes hybrides et qui pourront voyager dans tous types d’endroits, des médiathèques aux potagers !
  • Du 23 au 31 juillet, Yto Legout – Heureuse qui
    Pendant sa semaine de résidence, Yto Legout travaillera à l’écriture de sa pièce « Heureuse qui », récit d’une rencontre de femmes, l’une blanche et bien installée dans son confort, l’autre noire, jeune mère qui a migré pour une meilleure vie. Ce projet est accompagné dans le cadre de la coopération Itinéraire d’artiste(s) 2021.
  • Du 26 au 31 juillet, Sarah Pellerin-Ott – La flemme
    Sarah Pellerin-Ott travaille au projet chorégraphique La Flemme, exploration de la lenteur par le corps en mouvement.